Fonctionnement


 

Quelles sont les problématiques principales que nous avons relevées et souhaiterions aborder durant notre mandat ?  

  • La répartition géographique des cercles entre les différentes régions n'est pas toujours adaptée. 
  • Il existe un manque d’homogénéité et d’équité sportive avec les différents systèmes de reclassements d’équipes et de joueurs existants actuellement. 
  • La plupart des championnats manquent d'intérêt pour les cercles qui ne se battent ni pour le titre ni pour le maintien, entraînant dans la foulée un manque d'intérêt pour les joueurs et les spectateurs.
  • Certaines situations peuvent amener à des conflits d'intérêt. (par exemple : un arbitre faisant partie d'un comité sportif, un dirigeant ou secrétaire de cercle étant impliqué dans des décisions concernant son propre cercle, etc.) ...
  • La présence féminine au sein des différents O.A. est très largement minoritaire.
  • Les régions ont de plus en plus de difficultés à réunir le nombre d'administrateurs requis.
  • Tous les quatre ans l'O.A. de la FJPWB est formé selon les votes des clubs lors d'une assemblée générale.
    Formé un OA pour 4 ans, et ainsi désigner 13 administrateurs en ne prenant en compte que 115 votes, nous trouvons cela trop restrictif.   

 

Que proposons-nous d’accomplir au terme de ces quatre prochaines années pour répondre à ces problématiques ?  

  • Notre premier objectif sera d’instaurer des championnats équilibrés par proximité géographique et avec un nombre minimal obligatoire d'équipes par série régionale.
  • Notre deuxième objectif sera de revoir les différents systèmes de reclassements en catégories régionales et d’instaurer une harmonisation au sein de la FJPWB et des séries géographiques.
  • A travers les séries géographiques, nous aurons la flexibilité nécessaire pour rendre les compétitions plus attractives pour les cercles occupant le "ventre mou" du classement de manière à susciter un intérêt de tous jusqu'en fin de saison.
  • Nous ferons en sorte de mettre l’éthique, notamment sportive, au premier plan et d’éviter toute situation qui pourrait être une source potentielle de conflit d’intérêts et nous encouragerons les différents O.A. à atteindre, tel que défini dans les statuts, 20% de présence féminine dès que possible.
  • Nous mènerons une réflexion sur la nécessité ou non des régions à avoir autant d'administrateurs et tenterons d'adapter les statuts à la réalité du terrain. 
  • Nous proposerons de réfléchir à une nouvelle formule permettant d'élargir le droit de vote et également proposer une nouvelle manière de voter, n'obligeant pas d'organiser une AG onéreuse. 

 

Quelles sont les pistes de réflexion que nous amènerons sur la table du nouvel O.A. de la FJPWB ? 

 

Pour atteindre ces objectifs, nous avons de multiples idées que nous souhaitons amener sur la table du prochain O.A. Vous trouverez ci-dessous quelques pistes de réflexions pour lesquelles nous serions heureux d’entendre vos commentaires et suggestions : 

  • Mise en place d’un groupe de travail pour gérer l'implémentation de séries géographiques et statuer sur le besoin de modernisation des régions 
  • Mise en place d'un groupe de travail afin d'analyser l'ensemble des avantages et/ou inconvénients des différentes méthodes de reclassement et de proposer un système homogène au sein de la FJPWB. 
  •  Outre le champion de chaque série qui montera dans la catégorie supérieure, nous pensons élargir l'accès aux tours finaux, en fonction du nombre de séries, le deuxième, le troisième ou même le quatrième du championnat pourra y participer. Plus de clubs auront donc l'opportunité de participer aux tours finaux et de se battre pour la montée. Bien entendu, la même chose sera proposée pour la descente. Au final, sur 10 équipes par série, 6 places au minimum auront un enjeu amenant les équipes à se battre jusqu'au terme du championnat.
  • Actuellement, il existe cinq régions dont l'O.A. doit être composé de 7 à15 administrateurs + un O.A. de 13 administrateurs à la FJPWB. Cela fait donc environ 60 administrateurs pour représenter environ 115 clubs au sein de la FJPWB. Nous essayerons de proposer aux régions une formule plus simple et plus efficace. 
  • Nous proposons d'ouvrir le scrutin des prochaines élections à plus de membres, incluant joueurs, arbitres, coachs et dirigeants de clubs. Afin de permettre cela, nous aimerions faciliter la tâche des votants en leur proposant une nouvelle manière de voter.  

 

Et bien d’autres dont nous serons heureux de discuter lors de nos visioconférences.